147 avis : 5 / 5

anesthésie sous pression

Greffe de cheveux sans douleur, les techniques efficaces.

LES POINTS CLÉS

  • Il existe plusieurs solutions pour atténuer la douleur lors de la greffe capillaire
  • Elles ne sont pas toutes aussi efficaces
  • La méthode la plus efficace est la sédation par intraveineuse
  • Certains profils de patients sont mieux adaptés pour certaines techniques de sédation que d'autres.

Greffe de cheveux sans douleur, les techniques efficaces.

Les implants capillaires est-ce douloureux?

Dans cet article, nous verrons à quels moment la greffe capillaire peut être douloureuse puis quelles sont les différentes techniques possibles pour réaliser une greffe de cheveux sans douleur.

A quel moment la greffe peut être douloureuse pendant l’intervention?

Lors de l’anesthésie de la zone donneuse


Rappelons que pour procéder à une greffe capillaire, il est nécessaire de procéder à une anesthésie dés le début de l’intervention.
Cette anesthésie dure quelques minutes et se situe au niveau du vertex et de la nuque. Elle permet de prélever les follicules à l’aide d’un micro punch (automatique ou manuel) sans que le patient ressente l’extraction.

Lors de l’anesthésie de la zone receveuse

Lors de l’implantation le spécialiste doit procéder à plusieurs anesthésies (notamment au niveau de la ligne frontale) pour éviter au patient de ressentir les incisions lors de l’implantation.
Cette zone est particulièrement sensible car la peau est fine mais une fois les premières piqûres réalisées le patient ne ressentira plus la douleur.

Les solutions pour réduire la douleur lors de l’anesthésie

La crème anesthésiante (efficacité 1/3)

On utilise parfois la crème anesthésiante pour engourdir la zone donneuse et la zone receveuse avant une greffe de cheveux afin de réduire la douleur et l’inconfort pendant l’intervention.

Comment agit la crème anesthésiante ?

La crème anesthésiante contient généralement un anesthésique local, comme la lidocaïne ou le prilocaïne, qui agit en bloquant les signaux de douleur au niveau des nerfs périphériques.
Voici comment elle fonctionne :

  1. Absorption cutanée : La crème anesthésiante est appliquée sur la peau et absorbée par les couches superficielles de l’épiderme.

  2. Blocage des nerfs périphériques : Une fois absorbé, l’anesthésique local bloque les canaux sodiques des nerfs périphériques, inhibant la transmission des signaux de douleur.

  3. Engourdissement de la zone : En bloquant les signaux de douleur, la crème anesthésiante engourdit la zone d’application, réduisant ainsi la sensation de douleur et d’inconfort pendant l’intervention.
crème anesthésiante avant la greffe capillaire, crème anesthésiante avant la greffe de cheveux, réduction de douleur greffe de cheveux

Utilisation de la crème anesthésiante lors d’une greffe de cheveux

  1. Application préalable à l’intervention :
    • Application sur la zone donneuse et zone receveuse environ 30 minutes à 1 heure avant l’intervention.
    • Un film plastique ou un pansement occlusif vient recouvrir la crème pour améliorer l’absorption cutanée et prolonger son effet.

  2. Réduction de la douleur lors de l’anesthésie locale :
    • L’utilisation de la crème anesthésiante permet de réduire la douleur associée à l’injection de l’anesthésique local utilisé pour engourdir davantage la zone avant l’extraction des greffons et l’implantation.

  3. Complément à l’anesthésie locale :
    • Bien que la crème anesthésiante puisse réduire la douleur, une anesthésie locale est nécessaire pour engourdir efficacement la zone.

  4. Évaluation de l’efficacité :
    • L’anesthésiste vient vérifier si une anesthésie supplémentaire est nécessaire pour assurer le confort du patient pendant toute la durée de la greffe de cheveux.

La crème anesthésiante ne remplace pas l’anesthésie locale, mais elle est utilisée en complément. Comme pour tout produit anesthésique, il est essentiel de surveiller le patient en cas d’allergie ou d’effets secondaires.

La sédation par voie orale (efficacité 1/3)

On utilise parfois la sédation par voie orale lors d’une greffe de cheveux pour aider les patients à se détendre et à réduire l’anxiété pendant l’intervention.

Comment agit la sédation par voie orale ?

La sédation par voie orale implique l’administration de médicaments pour induire un état de relaxation et de calme. Voici comment elle fonctionne :

  1. Absorption des médicaments : Le corps absorbe et distribue les médicaments sédatifs administrés par voie orale.

  2. Effet sédatif : Une fois dans le système, les médicaments agissent sur le système nerveux central pour réduire l’activité neuronale, ce qui entraîne une sensation de relaxation et de calme.
greffe de cheveux sans douleur par sédation orale, implant capillaire sans douleur par sédation orale

Utilisation de la sédation par voie orale lors d’une greffe de cheveux

  1. Administration pré-intervention :
    • On administre généralement les médicaments sédatifs par voie orale environ une heure avant le début de l’intervention.

  2. Réduction de l’anxiété et du stress :
    • La sédation par voie orale aide à calmer le patient et à réduire l’anxiété et le stress associés à l’opération.

  3. Complément à l’anesthésie locale :
    • Bien que la sédation par voie orale puisse aider à réduire l’anxiété et l’inconfort, une anesthésie locale est nécessaire pour engourdir efficacement la zone donneuse et la zone receveuse avant l’extraction des greffons et l’implantation.

  4. Surveillance pendant l’intervention :
    • On surveille le patient pour détecter tout signe d’inconfort, de réaction allergique ou d’autres effets indésirables des médicaments de sédation.

Le Dermojet ou le Comfort-in (efficacité 1/3)

La technique d’injection avancée est une méthode moderne d’administration d’anesthésie locale lors d’interventions chirurgicales comme la greffe de cheveux.

Comment agit la technique d’injection avancée (Dermojet, Comfort-in) ?

La technique d’injection avancée utilise un dispositif spécifique pour administrer l’anesthésie locale sans recourir à une aiguille traditionnelle. Voici comment elle fonctionne :

  1. Pression mécanique : Le dispositif utilise une pression mécanique pour propulser l’anesthésique local à haute vitesse à travers la peau.

  2. Anesthésie de la zone cible : On dépose l’anesthésique local directement dans les tissus cibles, engourdissant efficacement la zone.

  3. Réduction de la douleur : Le Dermojet vise à réduire la douleur de l’anesthésie en évitant l’utilisation d’une aiguille traditionnelle.

Utilisation de la technique d’injection avancée lors d’une greffe de cheveux

  1. Préparation de la peau :
    • On nettoie et désinfecte la peau avant d’administrer l’anesthésie pour prévenir les infections et assurer une administration efficace de l’anesthésique.

  2. Administration de l’anesthésie :
    • On utilise la solution pour administrer l’anesthésique local directement dans la zone donneuse et la zone receveuse (s’il s’agit du vertex).

  3. Surveillance du patient :
    • On surveille le patient pendant l’intervention pour détecter tout signe d’inconfort, de réaction allergique ou d’autres effets indésirables de l’anesthésie.

  4. Complément à l’anesthésie locale :
    • Cette technique permet de réduire la douleur et l’inconfort de l’anesthésie mais une anesthésie locale est nécessaire pour engourdir efficacement la zone donneuse et la zone receveuse avant l’extraction et l’implantation des follicules.

La sédation par intraveineuse (efficacité 3/3)

La sédation par intraveineuse implique l’administration de médicaments sédatifs directement dans la circulation sanguine du patient via une perfusion intraveineuse.
Les cliniques l’utilisent peu car elle nécessite un dispositif spécifique (la présence d’un anesthésiste, d’une vigilance accrue et de matériel spécifique).
Voici comment elle fonctionne :

  1. Administration des médicaments : On administre les médicaments tels que le midazolam, le propofol ou le fentanyl, par voie intraveineuse.

  2. Réduction de l’anxiété et du stress : En induisant un état de relaxation profonde et de somnolence, la sédation par intraveineuse aide à réduire l’anxiété et le stress.
Sédation par intraveineuse pour une greffe de cheveux sans douleur

Utilisation de la sédation par intraveineuse lors d’une greffe de cheveux

  1. Évaluation pré-sédation :
    • Avant d’administrer la sédation par intraveineuse, un anesthésiste évalue le patient pour déterminer son état de santé général, ses antécédents médicaux, ses allergies et d’autres facteurs qui pourraient influencer le choix et la posologie des médicaments de sédation.

  2. Préparation du matériel et du patient :
    • On installe le patient confortablement sur la table d’intervention.
    • On établit généralement un accès veineux dans le bras ou la main afin de permettre l’administration des médicaments par voie intraveineuse.
    • On désinfecte le site d’injection pour prévenir des infections.

  3. Administration des médicaments de sédation :
    • On administre lentement les médicaments sédatifs par voie intraveineuse pour induire et maintenir un état de somnolence pendant l’intervention.

  4. Surveillance pendant la sédation :
    • Pendant toute la durée de la sédation, le personnel médical surveille régulièrement la fréquence cardiaque, la tension artérielle, la saturation en oxygène et d’autres paramètres vitaux du patient.
    • L’équipe médicale surveille également le patient pour détecter tout signe d’inconfort ou d’effets secondaires pendant la sédation.

  5. Réveil et récupération :
    • Pendant l’intervention, on arrête ou réduit l’administration des médicaments de sédation pour permettre au patient de se réveiller progressivement.
    • Pendant la phase de récupération, le personnel surveille le patient pour s’assurer qu’il se réveille en douceur, sans ressentir de douleur ni d’inconfort excessif.

Conclusion

Il existe plusieurs techniques méthodes permettant de réaliser un greffe de cheveux sans douleur mais la plupart sont inefficaces.
La seule technique efficace reste la sédation par intraveineuse (sleep-deep) mais seules de rares cliniques comme Rebornly la propose, car elle nécessite des dispositions médicales supplémentaires et tous les patients ne sont pas adaptés pour cette solution.

Sommaire
Article les + récents
Partager l'article

En continuant la navigation sur le site vous acceptez la présence des cookies